Tout savoir sur le Programme de Placement Privé (PPP)

PPP

Un placement peut être privé ou public. Il est privé lorsqu’il ne s’adresse pas au public, et n’est pas soumis à l’agrément et aux contraintes de l’Autorité des Marchés Financiers (AMF), contrairement à un placement public sur le marché libre soumis à de nombreuses exigences réglementaires (marché boursier avec achat/revente d’actions par exemple).

Parmi ces placements privés, il existe des investissements appelés « Programmes de Placement Privé » ou PPP (Private Placement Program en anglais). Peu connu du public, les PPP permettent d’obtenir de multiples rendements, comparé au marché boursier.

Les PPP ont été développés pour la première fois dans les années 1930 par les États-Unis et la Suisse à la suite de la récession mondiale. Puis, les PPP n’ont plus été utilisés et restaient dans les livres d’histoire économique, avant de retrouver un regain d’intérêt en 1944 après la deuxième guerre mondiale.

Le programme de placement privé (PPP), comment ça marche ?

Définition et fonctionnement des PPP

Un programme de placement privé (PPP) ou “programmes d’investissement à haut rendement”,  est un type spécifique d’investissement qui permet d’accéder au marché pour négocier des actifs bancaires, le plus souvent avec des billets à moyen terme tels que les Medium Term Notes (MTN).

Le terme Medium Term Note désigne un titre de créance qui arrive à échéance à moyen terme, en moyenne entre 5 et 10 ans.

Ces MTN sont achetés frais (fresh-cut) avec une forte décote par rapport à leur valeur d’origine pour être revendus à un prix supérieur sur le marché secondaire ultérieurement. L’investisseur réalise un profit sur la différence entre le prix de vente et le prix d’achat.

Le programme de placement privé peut durer en moyenne jusqu’à 12 semaines.

Le PPP crée de la richesse grâce à des bénéfices anticipés. Prenons un exemple concret pour mieux comprendre :

Le PPP peut être comparé à une personne physique ou morale (particulier ou entreprise) qui souhaite acheter une voiture pour la revendre avec profit. La voiture qu’il veut coûte 10 000€. Avant même d’acheter la voiture, elle s’engage à la vendre à une autre personne à 10 500€ et sait qu’elle va réaliser un bénéfice de 500€ à coup sûr, puisqu’elle trouvera toujours un acheteur.

Ce type d’achat/vente planifié et contractuel est appelé « arbitrage », et ne peut avoir lieu uniquement sur un marché privé des PPP avec des prix établis à l’avance.

Arbitrage et effet de levier

Les transactions réalisées dans un PPP sont sécurisées car elles sont réalisées en tant que de l’arbitrage, c’est-à-dire que l’achat/revente des instruments financiers est réalisé immédiatement avec des prix prédéfinis.

Ces instruments ne sont jamais vendus directement à la sortie, mais à une chaîne de plusieurs acteurs sur le marché.

Les banques quant à elles, tirent profit de cette opération de manière indirecte grâce aux intérêts  générés par la ligne de crédit accordée à l’opérateur. On parle alors d’effet de levier. Elles profitent aussi des commissions liées à chacune des opérations.

Rentabilité des PPP

Le bénéfice généré par transaction peut être faible en termes de pourcentage, mais plusieurs opérations peuvent potentiellement être effectuées en un court laps de temps (une semaine, voire en un jour), ce qui permet de rapidement cumuler de gros gains.

Ce type d’investissement offre ainsi un faible niveau de risques (si bien évidemment la plateforme de négociation est fiable), et reste donc très différent de l’achat/revente d’actions par exemple.

Ces programmes obtiennent en principe un rendement très élevé entre par rapport au rendement des investissements classiques. Il est ainsi possible d’obtenir un rendement de 50 % à 100 % par semaine.

Les PPP permettent en général de financer des projets nécessitant une grosse levée de fonds.

Minimum de dépôt

En général, il faut investir des millions pour investir dans les programmes de placement privé, pas moins de 50 millions de dollars. Ce montant représente le coût des instruments bancaires. Chez Stantax, vous pouvez entrer dans un PPP sécurisé de niveau 1 avec un investissement de 25 millions de dollars.

Les institutions financières réalisent des dépôts de plusieurs milliards pour obtenir des fonds pour de grands projets, notamment dans les pays en voie de développement.

Dans ces programmes, l’investisseur doit conclure une joint-venture (accord permettant de mettre en commun des moyens pour la réalisation d’un projet, avec une répartition de la part de chacun des membres) avec le groupe de trading. Les bénéfices seront payés à la personne qui sera indiquée par l’investisseur pour recevoir les fonds.

Les actifs acceptés dans une transaction PPP

Différents types d’actifs peuvent être utilisés dans le cadre d’une transaction PPP notamment :

  • Des espèces ;
  • Des biens durables : métaux précieux, or, argent, platine, diamants, collections d’art, etc. ;
  • Des actifs « inground » : métaux précieux et pierres (or, argent, diamants, émeraudes, etc. ;
  • Garantie bancaire (BG) ;
  • Des lettres de crédit stand-by (SBLC ou Standy Letter of Credit) ;
  • Des billets à moyen terme, etc.

Pour quels profils d’investisseurs ?

Les PPP sont généralement proposés aux investisseurs ayant une grande capacité de dépense (fondations, fonds d’investissements, fonds communs de placement, institutions financières, banques, entreprises, particuliers, infopreneur…), et doivent être obligatoirement exécutés par des négociants qualifiés disposant d’une licence.

La procédure pour entrer dans une PPP

Pour entrer dans une PPP, il convient de passer par plusieurs étapes.

Etape 1 : Envoi de pièces justificatives

L’investisseur qui souhaite avoir accès à un PPP, doit transmettre plusieurs pièces justificatives à son courtier. En général, il s’agit d’une fiche d’information, une copie du passeport, et un relevé bancaire indiquant notamment le solde des fonds engagés pour le trade.

Etape 2 : Examen du candidat et conformité

Le responsable du programme examine le dossier du candidat et le recontacte ou non  en fonction de chaque cas. Une enquête de diligence est également menée sur l’investisseur potentiel.

Etape 3 : Présentation et instructions

Lorsque le candidat est retenu, le courtier lui présente les différentes conditions du programme et  les garanties. Le client peut poser toutes les questions qu’il souhaite au responsable du programme. Stantax organise des réunions physiques entre le client et le fiduciaire pour satisfaire toutes les demandes des investisseurs.

Il reçoit ensuite les instructions pour ouvrir un nouveau compte bancaire avec signature unique auprès de la banque de son courtier pour le transfert des fonds.  L’origine des fonds est bien évidemment contrôlée par le trader, ces fonds doivent avoir une source légale.

Etape 4 : Le contrat

Par la suite, l’investisseur reçoit un contrat (ce contrat est conclu entre le fournisseur, le fiduciaire, et l’investisseur) qui prévoit notamment le timing, les règles d’arbitrage, le volume des fonds, le rendement brut total, le pourcentage pour les frais de participation aux bénéfices à déduire pour les courtiers, etc.

Si le client accepte les stipulations contractuelles, le contrat est signé par les parties et le programme peut débuter.

Etape 5 : Exécution des transactions

Le courtier sélectionné peut enfin commencer à passer les transactions avec les investissements réalisés par le client. Les bénéfices sont versés directement à l’investisseur en fonction des termes du contrat.

Les risques pour les investisseurs d’un PPP

Investir dans les programmes de placement privé n’est pas sans risques pour les investisseurs.

Risque n°1 : Le blocage des fonds

Les fonds investis dans un PPP peuvent être bloqués pendant un an ou voir pour une durée supérieure. C’est le cas lorsqu’une opération n’a pas été bien préparée et organisée en raison du non respect de la réglementation en vigueur. En effet, toutes les règles légales ou non doivent être respectées, que ce soit la loi en elle-même, la réglementation imposée par les institutions financières, ou encore les règles internationales en matière de blanchiment d’argent.

Risque n°2 : L’escroquerie

Le 2e risque est celui de l’escroquerie. Il est difficile de savoir si un programme est réel ou non en raison des informations reçues qui restent à l’état de purs ragots murmurés prêts à être exprimés publiquement à tout moment, ce qui facilite les escroqueries. Le choix d’un courtier fiable est donc très important pour éviter de perdre du temps ou d’être victime d’une fraude à l’investissement.

Risque n° 3 : Le vol de documents

Pour entrer dans un PPP, il est obligatoire de fournir certains documents (relevé bancaire, un passeport et des documents de conformité). Ces documents peuvent être envoyées sur Internet à des centaines de courtiers. Des personnes mal intentionnées peuvent voler l’identité du concerné, ou pire dans certains cas. Stantax agit en tant que facilitateur pour soumettre directement les demandes au PPP.

Comment protéger les fonds investis dans un PPP ?

Naturellement, aucun investisseur n’a envie de perdre de l’argent lorsqu’il décide de réaliser une opération. Il existe heureusement des moyens pour sécuriser les fonds investis dans un programme de placement privé.

  • Le signataire unique

Le groupe de trading peut demander le transfert des fonds investis auprès de leur banque hôte où le compte sera sous la seule signature de l’investisseur. Aucun mouvement de fonds ne peut avoir lieu sans son accord préalable.

  • Le blocage des fonds

Les fonds investis dans un PPP peuvent être bloqués sur un compte SWIFT MT760, c’est-à-dire un mécanisme entre les banques qui empêche de les utiliser les fonds à d’autres fins pendant la durée du programme en cours.

  • Dépôt auprès d’un fiduciaire (Trustee)

Il est possible de déposer les fonds sur un compte séquestre dans certains programmes, toujours avec une banque de premier rang sous le contrôle d’un avocat, d’un agent fiduciaire, ou encore d’un tiers reconnu et/ou autorisé.


En conclusion, les programmes de placements privés (PPP) permettent de lever des fonds de manière massive pour financer de gros projets, et cela avec peu de risques comparé au marché financier traditionnel.

Si vous souhaitez investir dans les PPP, Stantax propose un programme sécurisé et vous accompagne pas à pas tout au long de votre investissement.

À propos de StanTax

Cabinet de consultants et spécialistes de 20 ans d’expérience en optimisation fiscale, création de société offshore, compte bancaire professionnel et en montages financiers pour investissements.

Nos derniers articles

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Fermer le menu

Demander une consultation gratuite